lundi 31 mars 2014

le restaurant "Maghreb", 40 Rue Mimont, CANNES, obtient un triple FUCK

Maghreb, 40 Rue Mimont, CANNES…Une violente envie de couscous, me conduit vers ce restaurant dont j’avais vaguement entendu parler. Mais, je n’irai pas quatre chemins, ce fut la première et dernière fois, car  l'expérience a été pathétiquement catastrophique. Je vous la relate…Nos deux couscous, spécialité de la maison, ont été très longs à arriver! Un comble car c'est le seul plat servi dans cet établissement. Le décor est pitoyablement banal et quand on connait la qualité de l’artisanat des différents pays du Maghreb, c’est lamentable de donner une telle image de ces pays. Les assiettes finissent par arriver et sont posées sur table, nous offrant un spectacle désolant. Elles sont  garnies chichement,  très peu de graine et sans plus de générosité pour le reste du plat, trois légumes seulement,  de grosses carottes, beaucoup de carottes (il devait y avoir une promotion dans le coin!) des énormes navets pas assez cuits accompagnés d'un pauvre morceau de courgette molle. Mon couscous aux merguez, a du être terminé au lance flamme ou flambé au napalm, car la graine est surmonté de trois bâtons calcinés du plus bel effet graphique!! Quand c'est noir c’est cuit dit une expression populaire, et bien non,  quand c’est noir c’est immangeable!!! Le plat de mon amie, est garni d’un poulet anémié et  insipide, juste cuit a la vapeur et n'ayant pas baigné dans un bouillon parfumé comme cela doit se faire. Nous mangeons du bout de la fourchette ce qui est ingurgitable, c'est-à-dire la graine agrémentée de bouillon, car nous sommes affamés. Je m’attends à ce que le serveur propose de nous resservir, au moins ce qui est consommable, c’est à dire la semoule, comme cela se fait traditionnellement, mais il débarrasse les assiettes a moitié pleines, sans poser de question et propose seulement un dessert. Le congélateur fourni par le fournisseur de saloperies surgelées, bien en évidence dans la salle, nous indique qu’il faut refuser la proposition.Le couscous est un plat convivial et très généreux, alors quand il est servi chichement dans une petite assiette il en perd son essence.  Le vin proposé au verre est d'origine algérienne (c’est ce qu’il y a de moins cher sur la marché, mais ce n'est peut être pas le meilleur choix!) est réellement imbuvable et facturé au prix de la bouteille dans l’épicerie voisine!!!En sachant que ce restaurant si situe dans un quartier populaire ou l’on s’attend à trouver des prix doux et non ceux pratiqués sur la Croisette et en  connaissant le prix de revient d’un couscous, cet établissement s’avère être très très cher. Bouffe immangeable, décor médiocre, professionnalisme absent et tarifs excessifs,  ça c’est de l’arnaque. Cet endroit est infréquentable,   à impérativement EVITER et donc un triple fuck pour cette adresse cannoise.

1 commentaire:


  1. Jean-pierre Barthelemy
    3 avr. 2014
    1

    Effectivement la dernière fois que j'y ai dîné "tout était froid sauf le rosè "

    Boukind Karim
    4 avr. 2014

    ces une vrai arnaque ces restaurant couscous ou tagine il ne faut pas y aller gerard

    RépondreSupprimer